La guerre en Ukraine est une situation anxiogène pour tous. Surtout que les 2 dernières années de covid, de confinement, de haut et bas nous ont fragilisés.

Et maintenant nous devons parler de guerre à nos enfants. La guerre, nous l’avons tous appris à l’école, entendu parler par nos grands-parents ou arrières grands parents mais jamais vécu. Nous connaissons les conséquences et les traumatismes dans nos familles.

Jusqu’à présent, les guerres étaient très éloignées géographiquement. Aujourd’hui elle touche un pays proche et de même culture et dont nous pouvons facilement nous identifier.

Nous devons rassurer nos enfants malgré tout. Alors voici quelques éléments de réponses et quelques outils qui j’espère vous aiderons.

Quelques soit l’âge des enfants :  

  • Evitez autant que possible de les laisser écouter ou voir les médias (télé, radio, journal) et surtout pas seul.
  • Les enfants ont une imagination débordante. Ils ont une énorme faculté à imaginer des choses à partir de ce qu’ils ont vu ou entendu. Il vaut mieux apporter des réponses avant !
  • Partez de ce qu’ils savent : Qu’as-tu entendu à l’école ? Qu’est ce que la maitresse/prof a expliqué ? Qu’est ce que tu as compris ? … Et répondez simplement à leur question !
  • Parlez de ce que cela vous fait vivre. Si votre enfant vous demande si vous êtes inquiets, vous pouvez le dire, de toute façon il va certainement le ressentir. Dites pourquoi vous êtes inquiet, votre enfant pourrait se sentir responsable. Dites-lui aussi que vous êtes là pour le protéger. Rassurez-le sur le fait que tous les autres pays font tout pour arranger la situation et que personne ne veut la guerre.
  • Promettez-lui aussi de l’informer si un jour nous étions en danger. Ainsi il pourra avoir confiance en vous.
  • Dites-lui aussi que tout ce qu’on entend ou lit n’est pas forcément vrai. Il doit vérifier les sources (pour les plus grand) et venir vous en parler.
  • N’hésitez pas vérifier régulièrement avec lui si il a de nouvelles questions ou inquiétudes.

Signes d’alertes de mal être de votre enfant :

Repérez chez votre enfant les signes d’anxiété (changement par rapport à son comportement habituel) :

  • Troubles du sommeil
  • Séparation difficile
  • Mal de ventre
  • Mal de tête
  • Tristesse
  • Colères (inhabituelles !!!)

Vous pouvez lui demander d’écrire ou de dessinez ce qu’il ressent s’il en a envie.

De 0 à 3 ans :

A cet âge, inutile de lui en parler. Si vous êtes inquiet, vous pouvez simplement lui dire que ce n’est pas à cause de lui. A cet âge, l’enfant pense que tout tourne autour de lui donc il pourrait se sentir responsable de votre inquiétude.

De 3 à 6 ans :

A cet âge, il commence à comprendre la situation. Ne pas cacher les choses, dites les mots de guerre … il en entendra forcément parler par ces copains.

Expliquer simplement les choses : une guerre est une grosse bagarre. Expliquer que cette guerre est loin d’ici, qu’ici nous ne sommes pas en guerre. N’oubliez pas que pour lui, l’autre bout du village ou de la ville c’est déjà loin donc l’Ukraine est vraiment très loin de chez nous !

Rassurez-le sur le fait que les militaires français sont là pour nous défendre et qu’il est en sécurité.

A partir de 6 ans :

Il est pratiquement certain qu’il en a entendu parler à l’école ou au collège. Donc il est important de vérifier que les infos qu’il a entendues sont justes. Bien entendu adaptez l’info à son âge. C’est l’occasion aussi de lui rappeler qu’il est nécessaire de vérifier d’où vient l’info ! Tout ce qu’il entend ou lit sur internet … n’est pas forcément vrai !

C’est l’occasion de parler des autres guerres qu’il a pu étudier en classe, montrer où se situe l’Ukraine sur une carte.

Dites que le Président Poutine est orgueilleux et veut être puissant même si tout le monde n’est pas d’accord avec lui.

Parlez des négociations que mènent les autres pays pour calmer Mr Poutine.

Dites que les autres pays comme la France font tout pour aider les Ukrainiens (envoi de colis humanitaires, médicaments, soldats pour les protéger….

Restez positif sur l’avenir, que le Président Poutine va comprendre qu’il se trompe, que la guerre va s’arrêter ….

Mon enfant veut aider ? 

Invitez le à participer à une collecte, d’aider une association humanitaire, si des familles sont accueillies prêt de chez vous : comment peut il les aider à s’intégrer, à apprendre le français … ? 

Ce peut être l’occasion de faire passer des valeurs importantes pour vous : liberté, solidarité, partage, tolérance … 

Ressources et supports pour parler de l’Ukraine, de l’URSS, du conflit, de la guerre (…) en fonction des âges :

 

You have Successfully Subscribed!

Share This