Avec l’hiver, le retour de la bronchiolite…

Le principal responsable de la bronchiolite : un virus, le virus respiratoire syncytial. Il s’agit d’un virus donc les antibiotiques ne sont pas automatiques ! Mais d’autres virus peuvent être aussi les coupables. Cette maladie, extrêmement contagieuse, touche en particulier les bébés de 0 à 2 ans. C’est une maladie potentiellement dangereuse pour les tout-petits. En effet le virus atteint les petites bronchioles et provoque des difficultés respiratoires.

Comme la plupart des virus respiratoires, il se transmet par les sécrétions et reste sur les mains et les objets !

Prévention :

Bonne nouvelle ! Les habitudes prises avec les gestes barrières sont d’excellents moyens de prévention. Donc on évite les lieux publics et confinés (supermarché, transport en communs…) ! Les personnes malades ne s’approchent pas de bébé ou alors avec un masque et un bon lavage de main !

  • On évite à tout pris de faire passer bébé (au moins jusqu’à 2 ou 3 mois) de bras en bras à toutes les personnes qui viennent vous voir !
  • Lavez vous les mains avant de prendre bébé
  • Portez un masque si vous êtes malades même pour un rhume.
  • Lavez régulièrement les objets touchés par bébé (jouets, doudous, tétines …)
  • Evitez de partager les tétines, biberons, couverts non lavés !
  • Aérer régulièrement la chambre de bébé
  • Ne pas fumer à coté de bébé et pas en intérieur.

 

Les symptômes :

  • Nez qui coule, nez encombré
  • Toux
  • Puis fièvre
  • L’enfant a dû mal à respirer, la respiration s’accélère, bébé « tire » : son ventre se soulève à chaque respiration et l’espace entre les côtes se creuse. La respiration est bruyante.

Donc bébé tète moins bien, il ne termine plus ses biberons, il se fatigue à téter.

 

Comment l’aider ?

  • Effectuer des lavages de nez (DRP ou Désobstruction Rhino-Pharyngée) très fréquemment et au moins avant chaque biberon, tétée ou repas et avant de coucher votre enfant (siestes, nuit)

N’hésitez pas à demander à votre médecin ou venir me voir pour vous montrer la technique. Les DRP sont désagréables pour le bébé mais ne sont pas douloureuses. Il n’y a pas de risque à faire des lavages de nez de façon répétée dans la journée. Seules des pipettes de sérum physiologique sont nécessaire et des carrés de coton.

  • Fractionner les repas (donner des petites quantités mais de façon répétée dans la journée)

 

Que surveiller ? Quand s’inquiéter ? quand consulter ?

Surveillance très régulière.

Voici les signes qui doivent vous alerter et vous conduire à consulter votre médecin traitant sans tarder!

  • La respiration : il rencontre des difficultés à respirer : le ventre se soulève, les espaces entre les côtes se creusent, un battement des ailes du nez, la respiration est plus rapide que d’habitude.
  • La fièvre : fièvre élevée et/ou mal tolérée
  • L’alimentation : diminution des quantités bues par jour
  • Le comportement : altération de l’état général : bébé ne sourit plus, très fatigué, ne joue plus, il est tout mou, pâleur…)

Dans tous les cas : si bébé a moins de 3 moins ou est né prématuré ou à des maladies respiratoires ou cardiaques, il est impératif de consulter son médecin.

Ne pas hésiter à consulter son médecin en cas de doute.

Share This