Comme chaque année scolaire, l’Education Nationale à rédiger une circulaire qui donne les grandes lignes concernant la scolarité de nos enfants dès l’école maternelle.

La circulaire ne précise pas concrètement comment mettre en œuvre ces directives.

 

En voici les grandes lignes en particulier pour les 3/6 ans afin que chacun puisse se faire une idée de ce qui attend nos enfants: 

  • « Devenir élève »: l’école maternelle doit permettre à l’enfant d’apprendre « son nouveau rôle d’élève » et « apprendre à vivre ensemble »
  • Renforcer les fondamentaux dès la maternelle pour diminuer les inégalités :
    • « Diversifier le lexique » : augmenter le nombre de mots, utilisation de mots précis pour chaque chose….
    • « Acquérir les premiers outils mathématiques » dès le cycle 1 (Maternelle) : le texte ne précise pas comment. Certainement jouer avec les nombres, les formes, les quantités, multiplier les expériences …
    • Encourager la lecture en particulier au CP
  • La place du bien être à l’école: mis en avant à plusieurs reprises « sécurité affective », « tenir compte du développement de l’enfant », « L’école maternelle accueille l’enfant avec sa curiosité et alimente sa soif de savoir », « respect de l’autre », « lutte contre le harcèlement scolaire » avec une sensibilisation de tous les élèves et professeurs dès la rentrée scolaire. Il est certain que l’enfant doit se sentir bien à l’école pour pouvoir rentrer dans les apprentissages. La place des infirmières scolaire est mis en avant avec en autre la place du repérage des enfants en « fragilité psychologique ».
  • Plus de moyen en école maternelle: « un nouvel investissement pédagogique, matériel et humain autour de l’école maternelle et de la continuité entre les cycles 1 et 2, notamment au travers de la formation des professeurs. »
  • Lutter contre le décrochage scolaire : en repérant dès la maternelle les signes de décrochage toujours dans le but de diminuer les inégalités.
  • « L’accueil inclusif » des enfants porteur de handicap ou atteint de maladies chroniques. Le texte insiste en particulier sur le lien avec les familles, le travail en amont avec les différents professionnels pour poursuivre le travail engagé ces dernières années. Poursuite de la revalorisation des aides humaines (AESH) auprès des élèves qui en ont besoin.

You have Successfully Subscribed!

Share This